jeudi 28 mars 2013

Mon Salon du Livre 2013



J'y suis juste allée le lundi. Départ du train à 6h pris juste à temps café à la main. 4-5 cafés après, c'est parti pour le Salon !
Bon désolé, ça parlera pas beaucoup d'auteurs, je cherchai plus ce qui était lié au numérique. J'ai fait quelques billets sur certaines découvertes qui méritaient un article à elles seules, donc prenez le temps de cliquer sur les liens.










  • ReLIRE : le Registre des Livres Indisponibles en Réédition Electronique
Happée par Nao le robot, je suis arrivée à la fin de la conférence, pour prendre les docs distribués à la fin, un dossier de 16 pages imprimées sur du papier, où j'ai scruté des éléments qui concerneraient les bibliothèques. J'ai trouvé une mention de la BnF concernant la diffusion des livres entrés en gestion collective :
"Dans le cadre de la gestion collective : la société de gestion paritaire a pour mission de développer des relations contractuelles avec le plus grand nombre d'acteurs possible afin d'assurer la diffusion de ces livres.
Dans la mesure où la BnF assure le dépôt légal, elle dispose des collections qui seront amenées à jouer un rôle central dans la mise en oeuvre du dispositif. Ce sont en effet les livres détenus par la BnF qui seront numérisés dans le respect des normes de conservation.
Le portail Gallica, sa bibliothèque numérique, bénéficiera du rayonnement et de l'enrichissement que représente la nouvelle diffusion des livres indisponibles par référencement de ces livres numérisés. Un feuilletage partiel sera proposé."
J'aurai aimé que soit un peu plus précisé qui est inclus dans ce "le plus grand nombre d'acteurs possible", et davantage de précision sur les conditions. Un petit truc qui me chiffonne aussi, c'est que ces livres seront juste référencés, et proposés en feuilletage partiel. Donc comment, sous quelle forme et quelle condition l'intégralité sera-t-elle disponible ?

Autre point : la sortie possible de la gestion collective. L'auteur et l'éditeur peuvent sortir du dispositif quand ils le souhaitent. Mais... quid du texte s'il a déjà été numérisé ? L'acteur diffuseur s'en trouvera-t-il dépossédé ? En gros suffirait d'attendre que la BnF numérise, pour que l'éditeur reprenne tranquillement ses droits et exploite commercialement en ayant fait l'économie de la numérisation ? Pas tout compris...

Pour 2013, la liste contient 60 000 titres, édités entre 1980 et 2000 pour la plupart, dans les domaines de la littérature (45% dont des romans jeunesse), des sciences humaines et sociales (42%) ainsi que de l'histoire (13%). 50 000 documents s'ajouteront tous les ans, le 21 mars.

Bref, c'est bien beau tout ça, mais pour les bibliothèques, c'est plutôt "Circulez y'a rien à voir". 


  • Les liseuses et la tablette Kobo
J'ai déjà eu l'occasion de tester la Kobo Touch, là j'ai pu tripoter les autres modèles de la gamme Kobo, avec une vendeuse scotchée à mes basques. 


Le Kobo mini, c'est comme son nom l'indique une mini liseuse. Mais vraiment trop petit... Je comprends pas leur stratégie, mais bon.
Le Kobo Glo, lui, a une taille standard et fait partie de cette nouvelle génération de liseuse avec lumière intégrée. Un bouton sur la tranche supérieure permet d'activer ou désactiver la lumière. Il est aussi possible de régler l'intensité de la lumière. 
Le Kobo Arc, est clairement une mini tablette 7 pouces avec un système Android. Il existe des versions 8, 16, 32 et 64 Go.
J'ai fait remarqué à la madame que c'était dommage qu'il n'y ait pas d'ajout de carte micro SD possible, que ce soit sur la Kobo Glo comme sur la Kobo Arc. La réponse : sur la liseuse l'espace de stockage permet d'y mettre plus d'un millier de livres. Oui mais bizarrement toutes les autres liseuses existantes (à part le Kindle), ont cette possibilité. Et sur la tablette, c'est vraiment dommage, encore plus si on prend un modèle 8 Go, sachant qu'une tablette, on va l'utiliser pour autre chose que lire. Ils ont sûrement un cloud à exploiter... D'ailleurs en cherchant un peu je suis tombée sur cet article de Cnet qui confirme l'existence d'un cloud.

  • Les liseuses PocketBook
Les modèles Basic (non tactile hélas) et Touch (tactile) étaient présents, ainsi qu'un modèle plus grand, le Pro 912, avec stylet intégré et écran de 9,7 pouces. PocketBook est la seule société a avoir conçu des modèles grand format, adaptés donc aux personnes pour lesquelles le format de la liseuse standard est insuffisant, notamment quand on grossit beaucoup les caractères (pas top d'avoir 10 mots par page). 
En discutant avec le commercial, j'ai même pu voir le prototype du modèle avec lumière intégré : le Touch Lux.

J'en ai profité pour remercier le monsieur d'inclure dans leurs liseuses la possibilité d'écouter de la musique et donc des livres audio. La musique surtout, j'aime beaucoup et l'utilise quasi tout le temps. Sony le faisait sur le PRS-T1, mais a supprimé cette fonction sur le modèle suivant, le PRS-T2.
J'ai également appris que le template de la page d'accueil est personnalisable. Oui, chez PocketBook, le code source est ouvert, vous pouvez donc bidouiller dessus.

Bref, j'étais vraiment contente que PocketBook soit présent au Salon du Livre, à chaque fois j'en parle en intervention et partout où je peux, et personne ne connait. Là les choses avancent. C'est marrant, cette année il n'y avait pas Amazon et ses Kindle... Tant mieux pour PocketBook ! :-)

  • Youboox
Cette année encore ils étaient là. L'an dernier je leur avais reproché leur changement de charte graphique, passant du violet au... orange. L'an dernier également, ils étaient en train de travailler sur une offre PREMIUM. C'est chose faite depuis quelques semaines. 
Youboox, pour rappel, est une plateforme en ligne diffusant des livres numériques en streaming, sur le modèle de Deezer. La version Découverte est gratuite, permet de lire en streaming avec de la publicité. Et depuis peu, la version Premium est à 9,99€ sans engagement, vous enlève la publicité et offre un mode hors connexion. Au Salon on trouvait des marque-pages avec une offre de bienvenue : 1€ le premier mois (valable jusqu'au 7 avril 2013). L'accès se fait via un navigateur, ou via une appli (iPad seulement pour le moment, puis Windows 8 et Android). Vous y trouverez des romans, des documentaires, et surtout de la BD, du livre jeunesse. Allez donc faire un tour dans leur catalogue !


Concernant les bibliothèques, Youboox est en phase de réflexion et d'expérimentation pour définir les conditions d'une offre (sans pub of course) qui nous serait destinée. Selon les dires, ils sont sur une tarification au nombre de pages lues. Ils ont consciences que les bibliothèques n'ont pas forcément beaucoup de moyens financiers (bon point), et que nous avons aussi besoin d'éditorialiser (autre bon point). 
J'en ai profité pour leur demander aussi de prendre en compte le besoin d'avoir des statistiques d'utilisation. Cette fonction est déjà existante pour les éditeurs qui utilisent Youboox, c'est donc faisable pour les bibliothèques. Oublié de leur parler de l'intégration de notices dans le catalogue, et de l'accès : illimité en terme d'utilisation ? de nombre d'utilisateurs ? 
J'ai essayé de me greffer à l'expérimentation, en vantant l'équipement technologique de ma médiathèque, et vais essayer de conclure et confirmer cela dès que possible !

  • Romans adaptés de jeux vidéo
Ca a été une surprise ! Ni bonne ni mauvaise, un étonnement neutre quoi. 

Sur les étals : Battlefield, Gears of War, Halo, Mass Effect, plusieurs Assassin's Creed... 

Pas en jeux, non, en livres ! Ah les "produits dérivés"... Qu'est-ce que ça vaut ? Je n'en sais rien... suis sceptique mais vais essayer de glaner des infos sur la Toile. 





  • Un livre ancien avec lanières de fermeture

  • Quelques objets gratuits
Les grandes cartes Lanfeust
Les autocollants Titeuf et le Lanfeust Mag du mois
  • Quelques QR codes
http://www.delitoon.com (de la BD en ligne)



Des livres de QR code, avec du contenu multimédia et évolutif. Je vois pas trop l'intérêt, autant juste faire une appli non ?


Kounen Artwork Evolutive Book
Un jour on nous sortira des livres de pages blanches pucées à la NFC, vous verrez ! 

Expo de photos de VuThéara Kham, "Point of Vuth",
le 1er instagrameur de France.


POINT OF VUTH - Vuthéara Kham

  • Quelques sites sur la littérature

  • "Je lis avec Léon", un serious game
C'est "une méthode d’aide à l’apprentissage de la lecture qui combine savoirs pédagogiques, jeux et nouvelles technologies et reconnu d'intérêt pédagogique pour une utilisation autonome ou en classe".


  • "Syllabozoo", l'apprentissage de la lecture et de l'écriture
A la base il s'agit d'un livre papier, à la manière de la poésie combinatoire des Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau. La version présentée sur la table interactive est un logiciel pour Windows, des versions pour iOS et Android sont prévues.


Sur le site du designer d'interface :
"Le Syllabozoo est un best-seller dans le domaine du matériel pédagogique a destination des CP et grande section de maternelle. Il propose aux instituteurs de travailler l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en animant des exercices ludiques basés sur la création d’animaux chimériques. Ainsi l’avant du lapin et l’arrière du pingouin donne le "lagouin"."


  • Et pour finir, une belle occasion de revoir d'anciens collègues, et discuter avec d'autres "semblables", savoir ce qui se passe à droite et à gauche, les expérimentations, les projets, des idées, des questions, des solutions, bref... "des trucs de bib." !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...